Impression-pad : mettre la main à la pâte pour tester sa selle

On l’a tous vécu : seller un cheval est un enfer. A croire que les fabricants de selle ne savent plus (ou n’ont jamais su) à quoi ressemble le dos d’un cheval.

L’idéal c’est de faire venir un saddle fitter, mais quand ? Attendre les pressions ? Attendre que le cheval montre des signes de douleurs ? Attendre l’apparition de poils blancs ? Certainement PAS ! Même si il faut l’avouer, c’est bien souvent ça qui nous ouvre les yeux…

Il existe une sorte de pad en gel pour vérifier les points de pression. Ce pad peut être acheté ou loué mais dans tous les cas ce n’est pas donné.

Or il est possible de s’en créer un facilement pour quelques CHF seulement. J’ai moi-même essayé d’en faire un grâce à un tutoriel trouvé sur un site internet allemand.
Je partage donc l’expérience avec vous :

Ingrédients :
– 1000gr de farine blanche
– 600gr de sel de cuisine
– 6 cuillères à soupe d’huile alimentaire (j’ai pris de l’huile d’olive)
– 1 litre d’eau chaude
– optionnel du colorant alimentaire
– sachets plastiques solides, scotch
Sur le site ils proposent également d’ajouter 100gr de Sulfate d’aluminium (Alaun), mais cela sert uniquement à garder la plasticité de la pâte au fil du temps et il est très difficile d’en trouver, par conséquent j’ai décidé de m’en passer.

Procédure :
j’ai commencé à bidouiller 2 sacs plastiques pour obtenir les mesures suivante : 2 pièces de 20x55cm. Ensuite j’ai mélangé tous les ingrédients pour obtenir une pâte (j’ai du rajouter un peu de farine car le mélange était trop humide). J’ai également voulu mettre du colorant alimentaire rose dans ma pâte mais vu la quantité de pâte, le colorant n’a suffit qu’à donner une légère teinte saumonée (snif). Il faut ensuite diviser la pâte en 2 parties égales (utilisez une balance pour être certains de faire juste). Après j’ai mis les 2 parties dans les sachets, j’ai fermé les sachets et j’ai étalé avec un rouleau à pâte. C’était l’étape la plus fastidieuse et longue… une m**** sans nom !

Une fois que la pâte est bien aplatie de manière homogène (on obtient une épaisseur d’environ 0.8cm de pâte), j’ai relié les 2 pads avec du scotch en créant une sorte de pont. Ma jument ayant un petit dos et la colonne vertébrale non saillante, j’ai opté pour un espace de 6cm entre les 2. A vous d’adaptez selon votre cheval !

Et voilà le pad est terminé. Il ne restera plus qu’à le tester (prochain article).

Utilisation :
Mettre le pad à même le dos du cheval et la selle directement dessus (ou sur une chabraque la plus fine possible), monter 20-30min aux 3 allures, descendre et regarder le résultat. Quelques conseils utiles : longez votre cheval sans selle pour le chauffer afin de pouvoir directement « travailler » une fois à cheval et utilisez un montoir le plus haut possible pour grimper. Idéalement si vous pouviez vous asseoir sur le cheval sans toucher aux étriers, ça serait l’idéal car autrement on crée déjà une première marque autrement qui faussera le résultat.
Pour les selles western ou les selles arçons qui ne peuvent pas être utilisées sans pad, il faut mettre le impression-pad, le pad habituel puis la selle. Le but étant vraiment d’analyser ce qui arrive sur le dos du cheval.

Les photos :

 

Comment voir s’il y a un soucis ? L’impression des pressions sur le pad vous donnera une idée des endroits qui posent problème.
Exemple (pris sur le site du tuto allemand) : Si la pression est optimale, la pâte est enfoncée de manière régulière et homogène (à gauche sur la photo)
Si un pont se crée, alors la pâte n’est pas enfoncée du tout (au centre sur la photo)
S’il y a une pointe de pression, la pâte va s’enfoncer à tel point qu’un « trou » de pâte va se former (à droite sur la photo)

48bc1d91e0a139867dbee0b86330f8d4

Je vais essayer ce pad dans les prochains jours avec 3 différents tapis de selle pour ma barefoot afin de vous montrer les différences.

Je vais également tenter de m’en créer un plus solide et à la longévité plus grande en utilisant un autre plastique et du gel. Article suivra ces prochains mois ^^

4 commentaires sur “Impression-pad : mettre la main à la pâte pour tester sa selle

  1. Ping : Impression-pad : 2ème round – Le poney Black & White

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :