L’huile de foie de morue pour un herbivore ?

Tout le monde connait, ne serait-ce que de nom, l’huile de foie de morue et ses bienfaits (certains ont même pu y goutter). Nombreux sont ceux qui dans le monde du cheval conseillent d’en donner. Mais, l’huile de foie de morue est une huile d’origine animale (seconde de culture générale : la morue est un poisson, cabillaud pour les intimes). C’est là que je commence à tiquer… des recherches et des réflexions se sont imposées. decl-00979-morue_ambLes recherches, je les ai effectuées en trois langues : « huile de foie de morue santé chevaux », « Lebertran pferdegesundheit », « cod-liver oil horse health ». Qu’on ne vienne pas me dire que je n’ai pas fait d’efforts…

Bon, assez pavané sur mes capacités linguistiques, venons-en aux résultats de la dite recherche.

Est-ce que l’huile de foie de morue est véritablement adapté à l’alimentation d’un cheval ?

En premier lieu, on retombe toujours et encore sur les soit-disant bienfaits de ce produit : poil brillant, aide à la mue,  sabots de meilleure qualité, apport important en vitamine A, D, E, apport d’oméga-3, amélioration de la mobilité des articulations.

Ce qui est drôle c’est que toute personne qui vante l’huile de foie de morue indique également « mais les chevaux refusent d’en manger, faut le mélanger à la ration »… Pour ma part, si aucun cheval n’en mange (ou presque car il existe toujours des poubelles qui mangent tout tellement ils sont en manque de leur aliment de base, c-à-d le foin) c’est qu’il y a déjà là un soucis. Par expérience personnelle, je sais maintenant qu’un cheval sait très bien sélectionner si un aliment lui est nécessaire ou pas. Certaines personnes diront que les chevaux n’en mangent pas à cause de l’odeur, mais n’est-ce pas justement cette odeur qui permet aux chevaux de « tester » la chose ?

Je continue les recherches, je tombe sur 300 produits différents, 300 marques différentes qui proposent toutes un produit miracle. Et ô joie, il existe même de l’huile de foie de morue aromatisée ! Ca couvre l’odeur, les chevaux la mange, les proprios ont bonne conscience…

Loin de moi de dire que l’huile de foie de cabillaud (c’est étonnamment plus dérangeant  de le dire ainsi…) est de base mauvaise (les bienfaits sur le métabolisme humain ont été déjà moultes fois démontrés), j’étudie juste la question de savoir si elle convient réellement au régime alimentaire des chevaux qui sont des herbivores de base et qui plus est dotés d’un instinct de survie (même si j’ai régulièrement des doutes avec le Poney B&W).

L’huile de poisson est une huile d’origine animale, le métabolisme d’un herbivore n’est pas conçu pour digérer/assimiler ce type d’huiles, ou du moins pas tous les éléments qui la compose. Lorsqu’un métabolisme se retrouve face à un élément dont il ne peut pas se servir, cet élément va se déplacer jusqu’à arriver au foie qui va le filtrer pour ensuite l’évacuer.

Arrivent au foie également les vitamines en surdose par exemple ! Il ne faut pas penser que seules les mauvaises choses arrivent jusqu’au foie, une surdose de vitamines (par exemple la vitamine D dont la surdose est aussi néfaste que la carence) peut également saturer le foie qui va devoir filtrer le surplus pour l’évacuer.

Autre problème fréquemment rencontré avec cette huile : elle s’oxyde facilement ce qui la rend toxique.

En résumé, malgré tous les bienfaits accordés à l’huile de poisson pour les chevaux, cette dernière a également des effets secondaires, pas mortels dans l’immédiat, mais tout de même néfastes pour l’organisme du cheval. Certains diront que c’est une question de dosage, d’autres diront que c’est de la paranoïa, que de toute façon y a rien de 100% bon.

Moi je dis qu’on a juste à écouter les chevaux qui ne veulent pas en manger… ABE.

 

 

2 commentaires sur “L’huile de foie de morue pour un herbivore ?

  1. Hahaha il est vrai que donner une souche animal à un herbivore est contradictoire mais le monde du cheval est simplement contradictoire en lui meme :
    – on leurs monte sur le dos
    – on lui donne des cereales
    – on l’enferme
    …..

    Bref rien à voir mais on donne bien des céréales à des carnivores…
    En tous cas les effets de cette huile ne sont pas négligeable en convalescence !

    J'aime

  2. Ah je me sens moins seule à dire « vous vous rendez compte que vous voulez donner à manger de l’animal à un herbivore ?? » j’avais déjà du mal à l’idée de mettre un mors en cuir, mais là d’en faire ingérer .. Niet !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :