Cosmétique équine : qu’est-ce qui compose les shampoings et démêlants qui se trouvent dans nos armoires ?

Il y a quelques jours, je me suis intéressée d’un peu plus près à la composition des shampoings et démêlants qui trainaient dans mon armoire. Cette première analyse m’a motivé à me lancer dans une analyse plus complète des différents shampoings et démêlants utilisés dans le monde équestre.

Grâce à votre aide ainsi qu’à celle d’internet, ce premier jet contient donc déjà 44 produits qui ont été passé sous la loupe. Et j’espère que cela ne s’arrêtera pas là.

Je tiens à préciser dès le début que cette analyse n’est pas destinée à critiquer ou à glorifier un quelconque producteur. Il s’agit d’une simple analyse des ingrédients selon des critères de tolérance humaine. C’est à dire que l’effet de ces différents composants est connu pour la peau humaine. Les chevaux n’ont pas la même peau et les produits ne sont pas appliqués aussi souvent que sur nos têtes. Toutefois, à mes yeux (mon avis bien personnel qui n’engage que moi en gros), il est logique qu’un produit déconseillé pour notre peau ne peut en aucun cas être conseillé pour la peau d’un autre mammifère.

Comme promis, les fichiers sont mis à disposition de tous sur le blog du Poney Black and White (dans la barre d’info à gauche droite et à la fin de cet article).

A propos des fichiers

Le fichier excel est un résumé de l’étude. On y trouve les produits, leurs producteurs/fabricants, leurs prix (si disponibles), les ingrédients, leur utilisation, leur « niveau de dangerosité », une photo du produit et l’évaluation finale de la « dangerosité » du produit. Toutes les légendes sont inclues dans le fichier.

explication

La « dangerosité » d’un ingrédient a été évalué à l’aide du site suivant : La vérité sur les cosmétiques.

(J’utilise le terme « dangerosité » avec des guillemets car déconseillitude ne se dit pas. Les guillemets sont là car il ne s’agit pas non plus de produits qui vont faire exploser votre cheval au moindre contact)

En parallèle de ce fichier excel résumé, des captures d’écrans sous format JPEG sont disponibles afin de détailler les différents composants. Chaque capture d’écran porte le titre du produit qu’elle détaille (exemple ci dessous : Magicbrush_careandshinesensitive.jpg ).

Magicbrush_careandshinesensitive

Voici quelques remarques/questions que j’ai pu relever lors de cette étude :

  • Il n’est pas rare du tout qu’un produit de « cosmétique équine » (j’aime bien cette expression) soit complétement dépourvu de liste des ingrédients. Si la bouteille n’est pas très bavarde à ce sujet, les sites des producteurs/fabricants ne le sont généralement pas davantage.
  • Sur certains produits,  seuls les bons éléments sont indiqués en toutes lettres. Souvent cette inscription se trouve accompagnée d’un petit « substances auxiliaires » qui nous laisse dans le flou total quant à ces substances. S’agit-il de parfums ? de conservateurs ? d’autres choses ?
  • Certaines étiquettes semblent bien complètes. On se réjouit d’avance de les analyser, or en y regardant de plus près, on réalise que les noms des produits sont coupés par des virgules mal placées ou que le terme utilisé est abrégé, etc…
    • exemple : sur la bouteille on peut lire « hydroxypropyl guar, hydroxypropyltrimonium, chloride ».  En réalité le tout ne forme qu’un seul produit malgré les virgules trompeuses (pas des meilleurs qui plus est).guar
  • Certains producteurs/fabricants produisent des produits excellents et des produits médiocres. Preuve qu’il ne faut pas diaboliser sans avoir analyser les produits un à un.
  • Certains produits semblent faits à base d’amour et d’eau fraiche. Le peu d’ingrédients utilisés me laissent perplexe. Peut-être que je deviens juste parano à force de lire des étiquettes pleines de saladeries…
  • Il faut féliciter certains producteurs qui ne cachent rien du tout. Sur leur site, on retrouve une liste complète des ingrédients (les bons comme les mauvais). Parfois on y trouve même un lien menant à la réglementation quant à l’utilisation de produits spécifiques en cosmétique. Au choix, je préfère cette honnêteté à la cachotterie de certains autres.

 

Comment réagir à la lecture de ces fichiers ?

Le but n’est pas de paniquer, tout abandonner et aller vivre sur une île déserte loin de la civilisation. Au contraire !
En créant cette liste, j’ai eu pour envie de principalement ouvrir les yeux. Les jolis slogans et autres fonctionnent bien pour les pigeons, mais nous n’en sommes pas (ou alors on m’a arnaquée car je ne sais toujours pas voler).

En regardant un peu ces compositions, vous saurez quels sont les ingrédients à éviter à tout prix et lesquels sont bons. Lorsqu’un produit « magique » vous sera présenté, vous saurez vous montrer exigeant et averti. Vous lirez l’étiquette et pourrez soit confirmer le côté magique du produit, soit passer votre chemin car vous n’êtes pas/plus naïf.14053678_1745877239011705_780646272438462542_o.jpg

Mais l’étude ne s’arrête pas là. Je me suis limitée dans un premier temps à analyser ce qui me tombait sous la main. Si vous aussi vous souhaitez que les produits que vous utilisez (bons ou moins bons) apparaissent dans cette liste, vous pouvez volontiers m’envoyer une photo du produit recto/verso (si possible nette la photo, ça serait sympa). Le tout est traité anonymement car, honnêtement, je me fiche pas bien mal de qui utilise quoi, je veux juste avoir accès à l’étiquette du produit pour compléter cette liste et offrir l’accès à un maximum de consommateurs du monde équestre.

Dans un monde parfait, une liste comme celle-ci permettrait de détecter des allergies ou autre (si mon cheval réagit à ce produit mais pas à celui-là, quelle est la différence ?). Mais on n’est pas dans un monde parfait, du coup elle sert surtout à nous informer.

Cliquez ici pour obtenir le fichier excel et cliquez ici pour le dossier zip qui contient l’analyse détaillée des composants.

Dernière mise à jour : 25.08.2016

7 commentaires sur “Cosmétique équine : qu’est-ce qui compose les shampoings et démêlants qui se trouvent dans nos armoires ?

  1. Merci pour ce super boulot.
    Pour moi même, je n’utilise que des produits sans sulfate et compagnie, il est logique que ça en aille de même pour mon loulou!

    Aimé par 1 personne

  2. Joli travail !

    J’avais découvert il y a 5 ans le site la vérité sur les cosmétiques qui est juste génial, et que je conseille à tout le monde. S’en était suivi un gros tri dans ma salle de bain. Durant quelques années, je me fournissait uniquement dans des magasins bio.
    A l’heure actuelle, j’avoue être plus tolérante. J’utilise certains produits moins bons que d’autres. Mais au moins je sais ce que je met sur moi, et je porte un regard totalement critique sur les publicités et le marketing…

    Coté poney, j’avais commencé à utiliser pour lui du shampoing bio dilué. C’était le même que celui pour mes cheveux et il est totalement clean.

    J’avoue qu’après j’ai craqué et j’ai acheté un shampoing pour chevaux… Mmmmh le bonne senteur pomme, et les bons détergents que je met sur mon cheval 😦

    Ton article est une très bonne piqûre de rappel !

    Aimé par 1 personne

  3. Ping : Shampoing tout doux de Cowboy ! - Chevaletmoi.com Le Blog

  4. Hahaha je fais constament cela avec mes produits (shampoing, demelant depuis 5 ans maintenant) humain. Sa a changer ma vie, je n’ai plus de soucis de peau et mes cheveux sont top. Et du coup je fais pareil avec les 2 andouilles et le reste de mes animaux idem.
    Mais j’ai appris par un fabrican : qu’il ne sont pas obligé de marquer la composition complète sur l’emballage alors quand humain c’est obligatoire. C’est scandaleux !

    Surtout que la plupart des compositions son pas bonne pour nous humain alors nos chevaux trinque encore plus car ils ont une peau encore plus sensible.

    Paraben, edta, sulfate, silicone, graisse animal, keratine, parfum de synthese …. A Bannir !!!

    Lire les étiquettes est un travail quotidien 🙂 Heureusement qu’il existe des marques cleen mais c’est pas si simple !

    J'aime

    • Bonjour, ça m’intéresse beaucoup de savoir que pour les animaux la composition complète n’est pas obligatoire. Est-t-on sur que les produits équins dits « naturels » le sont?
      Pour faire le parallèle en cosmétique humaine, beaucoup de marques surfent sur la tendance du bio et du naturel. Je suppose que c’est la même chose pour les chevaux…
      Argh… Ça va être encore plus dur de faire le bon choix…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :