Sac à foin maison : quand des idées différentes se rencontrent

Le but du jeu, c’est de compliquer la tâche du poney en l’empêchant de manger son foin trop vite, surtout lors de manifestations où la patience est de mise. Sur ce but, j’adhère… là où j’adhère nettement moins, c’est qu’il me faille mener une bataille épique pour remplir le dis-filet à petites mailles. Le machin, il faut être à 2 pour le remplir efficacement. Slow feeding, je veux bien, slow-remplissage, non merci.

Du coup, j’ai décidé de m’inspirer des fameux Heutoy pour créer un sac à foin. C’est donc fièrement que j’ai déballé l’immense toile cirée verte qui trainait dans ma chambre pour créer un sac tout simple avec de jolis trous sur le bas.

Le jour-J, je remplis mon sac avec une facilité incroyable. En plus la capacité est immense. Non vraiment, y a pas à dire, ça a de la gueule ce gadget là.

Je décharge le poney sur le lieu de la manifestation, je lui fixe le sac. Poney comprend, poney mange via les trous.

Sauf que voilà, le Poney Black and White m’a déjà bien souvent fait comprendre que nos plans n’étaient pas vraiment identiques. C’est donc avec un sentiment confus de déception, rire, découragement que j’ai découvert la costumisation proposée par le poney après la longue pause de midi de la dite-manifestation.

2017-03-26 20.51.43.jpg

Voyons le bon côté des choses : faire l’autruche, se bloquer la vision, s’emballer la tête dans de la bâche ne pose apparemment aucun problème existentiel au poney. Au niveau de l’économie du foin (qui était quand même une petite arrière-pensée du gadget), on repassera.

Mais ne me laissant pas découragée et me disant que si poney propose, cavalière accepte, je décide donc de me lancer dans la fabrication d’un deuxième sac à foin. Celui-ci sera plus petit en raison de la quantité de toile restante, et plutôt que d’avoir des trous, il aura une ouverture centrale simple, sans chichi, avec de bonnes coutures. Rien de vraiment slow-feeding, mais bon.

Week-end qui suit, je remplis mon sac, toujours avec une facilité incroyable (je me félicite au passage). Sur le lieu de la manif, je propose le sac au poney en me demandant s’il va comprendre. Après avoir brouter l’herbe jusqu’au racine dans le périmètre autorisé par son tour de cou, Poney se décide à s’intéresser au sac. Ni vu ni connu, le voilà qui tire sur son foin.

En fin de journée, à peine du foin par terre, un sac en parfait état, un poney satisfait, une cavalière satisfaite qui va sous peu en faire 2-3 supplémentaires pour les grosses grosses journées.

2017-04-01 18.26.06.jpg

En résumé : écouter son cheval, ça peut être inspirant parfois.

2 commentaires sur “Sac à foin maison : quand des idées différentes se rencontrent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :