Pad de monte à cru fait maison

Qu’ils sont beaux ces pads de monte à cru, avec le mouton qui semble douillet, leur siège qui te donne l’impression que tu tiendras mieux à cheval…. Ah mais que c’est beau de rêver.

 

 

Rêver oui car ils ne sont clairement pas donnés ! Etant étudiante et fauchée comme les blés par définition, j’ai décidé d’ouvrir mon armoire à bricolage/couture et faire mon propre pad de monte à cru avec les fournitures disponibles (oui, c’est un peu une armoire digne de Mary Poppins, on y trouve de tout).

Matériel utilisé :

  • une chabraque en forme de selle assez épaisse
  • un vieux tapis de fitness d’environ 6 mm d’épaisseur
  • du ceinturon de sécurité de 25 mm de large
  • des oeillets de 5 mm de diamètre
  • du tissu mouton
  • de la laine
  • de la ouate de rembourrage
  • du fil….. des mètres et des mètres de fil

Prix des fournitures : il doit y en avoir pour environ 100-120 chf.

Temps nécessaire : 18-20h (le temps que la corne se forme au bout des doigts)

Et c’est parti !

1 – Base du pad : J’ai découpé la forme de la chabraque dans le tapis de fitness tout en réduisant d’1cm sur tout le pourtour afin que le tapis soit plus petit que la chabraque. Puis coudre le tout ensemble en laissant une gouttière (1er massacre de la machine qui décide ici et là que coudre en zig zag c’est has been).

 

2 – Création des contre-sanglons : Chaque contre sanglon mesure 60 cm et j’y appose 8 trous. Pour éviter l’effilage, je brûle le pourtour du trou (une simple entaille au ciseau) et j’applique l’oeillet. Ensuite je fixe les contre-sanglons de manière à obtenir un sanglage en V (doigts brûlés et écrasés, 3 aiguilles de machine cassées, de nombreux jurons, un pétage de plomb sévère, des larmes et un dernier contre-sanglon fixé à la main).

 

Correction du 01.01.2018 : la ceinture de sécurité est solide et ne casse pas si elle n’est pas entamée. Ayant du entamer la ceinture pour apposer les oeillets, j’ai eu le soucis que le tissu autour des oeillets se distendait. J’ai donc décidé de coller à la colle chaude (choisir une super glue) un élément de tapis de fitness afin de rigidifier le tout et ainsi éviter que les oeillets ne tombent.

3 – Création de la housse en mouton : Il suffit de découper la forme de la chabraque sur le mouton et tout coudre ensemble. Attention à être bien précis afin d’éviter les flottements ou les endroits trop serrés (la vengeance de la machine à coudre est cruelle, voilà qu’elle refuse même de coudre du simple mouton !).

2017-12-30 20.09.28

4 – Création des bourrelets : En fait, deux boudins en mouton auraient suffi mais j’adore tricoter et j’aime ajouter une touche de tricot à mes créations/bricolages. J’ai donc passé 4h à m’amuser à faire une ligne à l’endroit, une ligne à l’enfer envers pour obtenir un motif qui me plaisait. Ensuite il suffit de tout coudre ensemble, de rembourrer avec de la ouate lavable à 30°C. Puis fixer les bourrelets à l’emplacement souhaité (brevet fédéral de contorsionniste recommandé).

 

Résultat final :

 

 

Mon avis :

100.- de fourniture puis 20h de travail à 20.-/h, soit une valeur virtuelle totale de 500.- pour ce petit pad de monte à cru fait maison. Sans parler du mal de dos et des doigts qui sont souffrants. Pensez-y la prochaine fois que vous direz que le produit d’un artisan est trop cher….

Mis à part ça, je me suis éclatée à faire ce pad (sauf pour fixer les contre-sanglons, là j’ai pleuré et hurlé de rage). J’ai bien pensé que je n’en verrais jamais le bout mais je suis super fière d’y être arrivée ! Je me suis donnée beaucoup de peine pour faire quelque chose de solide et durable. Le tout est lavable en machine à 30°C.

A cheval :

J’utilise ce pad avec une autre chabraque en dessous . Je le fixe à l’aide d’une sangle de 60 cm. Les contre-sanglons fonctionnent bien et je n’ai aucun problème pour sangler.  L’arrière du du pad remonte légèrement, mais étant donné qu’il n’y a pas d’arçon ni rien de rigide, je m’en fiche pas bien mal.

 

Je monte dessus à l’aide d’un banc et je m’y sens directement bien. C’est confortable, moelleux et les bourrelets me tiennent sans me bloquer. Je suis contente de les avoir ajouter. Petit hic, celui du devant est légèrement asymétrique et me donne visuellement l’impression d’être assise de travers.

Pour tester ma création, je fais 1h de balade aux 3 allures et avec pas mal de dénivelé pour voir si j’avance ou recule. Rien du tout ! Par contre, je remarque que le mouton, ça chauffe sous le popotin ! Avec un peu de chance, je n’aurai plus jamais froid aux fesses à cheval (ou pas).

 

Quoi qu’il en soit, j’en suis satisfaite. En dehors de la zone où je suis assise, la transpiration était bien répartie sous le pad. Lola étant systématiquement sèche là où il y a le moindre appui, même à cru j’ai une trace sèche. Avec mon pad, cette trace sèche correspond exactement à l’endroit où je suis assise. Donc zéro soucis d’appuis ou autre désagréments.

2018-01-01 12.44.38

Explication de certains choix :

  • le tapis de fitness : il ajoute une certaine rigidité au pad et un amorti supplémentaire. Qui plus est, la partie inférieure près du sanglage n’est pas couverte par le mouton, cela permet de bien fixer le tapis à la chabraque en dessous et ainsi éviter que la chabraque ne se balade puisque je ne peux pas la fixer autrement.
  • le ceinturon de sécurité : il s’agit en fait d’un ruban de ceinture de sécurité identique à ce qu’on peut trouver dans les voitures. C’est souple mais très très solide. Ainsi, il ne devrait y avoir aucun risque de déchirure.
  • le sanglage en V : il sert tout simplement à éviter que la pression du sanglage ne s’exerce que sur une petite partie. Avec un sanglage en V, le pad est stabilisé mais la pression également mieux répartie.
  • la housse en mouton avec bourrelets : pur esthétisme. Je bave depuis longtemps devant le pad de monte à cru avec le mouton de la marque barefoot.
  • Une chabraque supplémentaire : afin d’éviter de salir le pad et ainsi l’économiser pour une durée de vie plus grande. J’aimerais éviter de devoir le laver trop souvent même si il est possible de le laver à 30°C.

 

Mon pad a désormais sa petite place dans mon armoire et ne prendra sûrement pas la poussière !

ok6.jpg

 

9 commentaires sur “Pad de monte à cru fait maison

  1. Oh wow, je suis admirative. *p*
    J’étais un peu perplexe en voyant ton titre mais en fait, ta réalisation est juste parfaite ! Le mouton et les boudins rendent super bien (encore plus avec la petite partie en tricot, c’est trop cool !) !

    Par contre, il ne tourne pas ni rien ? Le tapis, à l’endroit où les contre-sanglons sont cousus, ne risque pas de se déchirer ?

    Travail superbe, ça donne envie ! ♥

    Aimé par 1 personne

    • Les contre-sanglons sont fixés assez haut et ne devraient pas lâcher de si tôt vu la matière utilisée ^^Et zéro soucis qu’il ne tourne lors de mon essai.

      J'aime

  2. J’adore ce genre d’article ! Le résultat est bluffant ! Bon, tu ne nous as pas caché le sang et les larmes que ça t’a coûté, du coup, je ne suis pas sûre de m’y mettre tout de suite, mais je garde le tuto dans un coin ! Merci et bravo !! 😀

    Aimé par 1 personne

  3. Sincèrement bravo! Il est superbe. Les finitions sont tops. J’aurai pas eu l’idée d’y mettre du tricot, j’aurais été tenté par du cuir plutôt. Mais ta MAC n’aurait pas aimé. Et quelle bonne idée le tapis de fitness!!

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup pour ton compliment. Globalement le tapis est visuellement joli, j’en suis satisfaite. Pour ce qui est des détails, il y a pas mal de ratés en raison de ma machine à coudre (zig zag pas régulier, lignes pas droites, etc….). Mais dans tous les cas, pour l’avoir déjà utilisé plus de 10h depuis sa création, j’en suis pleinement satisfaite 🙂 Pour le prochain, je regarderai à avoir une machine à coudre plus performante et j’utiliserai peut-être un nylon épais à la place de la ceinture de sécurité. Excellente idée pour le cuir ! J’ai du daim très fin à la maison mais je n’y ai pas du tout pensé ! Le résultat aurait été top !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :