#fierdetreunchevalpoubelle

Hello les namis, c’est l’écolo de service qui vient vous donner mauvaise conscience ! Je vous ai manqué ?#fierdetreunchevalpoubelle

Il y a quelques semaines, deux photos ont été prises d’un cheval de trait en ville de Lausanne. Son travail ? Accompagner des éboueurs dans leur tâche quotidienne d’entretien de la ville. Son titre ? Cheval urbain. L’idée ne date pas d’hier.

Bien que je ne doute pas du succès que le cheval a pu rencontrer dans la ville, son succès sur face de bouc a été entaché par des gens d’un magazine animalier qui n’avaient pas compris le principe et qui forcément ont crié au scandale sans même savoir de quoi il s’agit vraiment. Le cheval a été associé à un cheval poubelle, donc un cheval qu’on traiterait comme une M en lui lançant nos déchets dessus. Quel raccourci…. Bref, les idées proposées plus saugrenues les unes que les autres prêtent à sourire devant tant de bêtise. Et le pire dans tout ça, c’est que je pense que le fait que le cheval doive marcher sous la pluie soit encore ce qui a le plus choqué les rageux.

 

 

Le rôle du cheval n’est pas d’être une poubelle mais d’accompagner des travailleurs dans leur quotidien. Le but étant, de ce que j’ai pu interpréter, de sensibiliser la population à la quantité énorme de déchets qui atterrit à côté des poubelles, appelé littering (et pourtant, croyez-moi, on en a tous les 20 mètres dans les villes suisse) mais également de rapprocher le cheval de trait de la population citadine. Le cheval n’est pas uniquement un jouet de luxe, il peut être un véritable collaborateur de l’état ! (mais en moins ronchon et moins fixé sur les horaires)

Quoi qu’il en soit, cette idée de cheval urbain ou cheval poubelle m’a donné envie de suivre le mouvement. Ainsi, j’ai attaché 2 sacs à ma jument et je suis partie en promenade à pied pour nettoyer la campagne autour de chez nous : un sac pour le pet, un sac pour les autres déchets. J’ai fini par remplir les 2 sacs avec toutes sortes de déchets. Simplement en faisant une petite promenade d’1h (40 min lorsque je suis à cheval), j’ai pu collecter bon nombre de déchets que Lola a bien gentiment accepté de transporter (bon ok, je ne lui ai pas vraiment demandé son avis mais elle n’a pas bougé, ca compte non ?)

 

 

Ce geste simple permet de nettoyer nos belles promenades tout en passant un moment avec nos compagnons d’une manière peut-être plus calme (on s’arrête souvent pour ramasser, le cheval broute 2 morces, enfin, je vous laisse imaginer la scène).

Tout ça pour dire que mon cheval est #fierdetreunchevalpoubelle (même si je lui ai pas vraiment demandé)

PS : n’hésitez pas à vous aussi faire ce geste en utilisant ce hashtag ! Et n’hésitez pas à me contacter pour que je vous ajoute à la suite de cet article. Plus on est de fou, plus l’impact sera important.

« Il n’y a pas de petit geste lorsque nous sommes des millions à le faire »

Merci d’envoyer vos photos à : poney.blackwhite@gmail.com

2018-01-05 13.56.59

 

 

 

9 commentaires sur “#fierdetreunchevalpoubelle

  1. La photo finale est géniale ! xD
    En vrai, je trouve l’initiative vraiment sympa ! En franchement, ça ne me choque pas plus de voir un cheval porter des sacs pour les déchets que de voir un cheval tirer un attelage pour promener les touristes ou voir des poneys cantonnés à promener des gosses tout l’été dans les marchés…
    Sans compter qu’il n’y a rien d’humiliant ici puisque le cheval n’a pas conscience de la notion de déchets et que c’est nous, en y voyant quelque chose d’irrespectueux qui le rendons comme tel.

    (Sinon, personne ne se mobilise pour protéger les messieurs-dames qui travaillent avec les camions poubelle tiens… Peut-être parce que ce n’est pas honteux comme job ? Alors pourquoi ça le serait pour le cheval ?)

    En tout cas, l’initiative de faire de même avec Lola est chouette – surtout quand on voit le nombre de déchets qui traînent dans la nature…! Bravo à toi !

    Aimé par 3 personnes

    • Je suis de ton avis, d’ailleurs le début qui m’a donné envie de me lancer parlait justement de ces gens merveilleux que sont les éboueurs et du travail qu’il font et qui est si souvent trainé dans la boue. Je trouve triste qu’on estime que nettoyer notre environnement soit si peu digne. J’espère que cet article trouvera son écho et que les cavaliers mettront de temps à autre pied à terre pour entretenir l’environnement dans lequel ils aiment tant évoluer 🙂

      Aimé par 2 personnes

  2. Je vais partager cet article si tu veux bien.
    Ça fait quelques temps que l’idée me titille. Les enfants de l’école privée du village fait un ramassage tous les ans sur les chemins de randonnée et ils pèsent les sacs avant de les mettre aux poubelles.
    Tous les jours, en allant nourrir mes chevaux, je constate avec horreur tout ce qui est jeté dans la nature. J’ai une parcelle en contrebas de la route et visiblement tout est jeté par les fenêtres. Je ramasse des canettes de bière, des cubis de vin….. dans le pré des chevaux. C’est inadmissible !!!
    Je soutiens ton geste. J’ai une maison écologique avec toilettes sèches, chaudière ETA (bois, renouvelable et entièrement recyclable), des récupérateurs d’eau (pluie, cuisson…). Potager sans aucun traitement chimique. Un petit équilibre avec quelques chats qui chassent les rongeurs du stock de bois par exemple, c’est une très vieille maison en pierre restaurée peu à peu à l’ancienne (chaux aérienne). Presque zéro déchet par l’utilisation de produits compostables et nos chevaux pour les déplacements. Nos vêtements sont cousus en chanvre, lin, laine… Un choix de vie bien agréable.
    Mais malheureusement, les déchets laissés dans la nature sont nombreux et le ramassage est une chouette idée. Et le cheval ne pollue pas 😋

    Aimé par 1 personne

  3. Très chouette initiative ! (et en effet, bon nombre de « défenseurs de la cause animale » n’ont en fait que peu de connaissance de l’animal en question… Je m’en vais partager ça moi aussi !

    Aimé par 1 personne

  4. Découvre ton blog et j’aime beaucoup!
    Superbe initiative, pour moi que ce soit en tirant une voiture d’attelage adapté au ramassage des poubelles ou en sac sur le dos, je ne vois pas la différence. Pourquoi l’une choque mais pas l’autre?
    Je t’invite à rejoindre le groupe du #défigreenblog. Je t’envoie le lien par mail. Il y a aussi le hashtag #undechetparjour (ou quelque chose comme ça)
    Encore bravo pour ton geste avec ton poney 😉

    Aimé par 1 personne

  5. « pourtant, croyez-moi, on en a tous les 20 mètres dans les villes suisse) » Mais tellement ! Ce que ça peut me rendre dingue ça, rien que devant le magasin tout ce qu’on peut trouver alors qu’il y a pleins de poubelles tout le long de la rue. Et les mégots de cigarettes également –‘

    J’avais trouvé tellement bête les réactions face à ces deux photos … alors que c’est génial.

    Vraiment trop chouette que t’ai fait ça avec Lola 😀 je verrai bien embarquer avec une classe d’enfants pour les sensibiliser aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :