Des écorces d’arbre pour nos chevaux

Pour ceux dont les chevaux vivent dans un environnement proche de leurs besoins naturels, vous aurez peut-être remarqué qu’en fonction des saisons, les chevaux ne sont pas attirés par les mêmes fourrages.

2019-02-04 16.56.49Dans le groupe du poney black and white, les 3 plus jeunes (7, 5 et 5 ans) se sont mis à manger l’écorce des branches tombées de l’arbre des voisins. Ils passent un temps fou à décortiquer précautionneusement les branches pour les laisser à nu (par -9°, c’est pas franchement sympa de la part des cocos).

Je me suis donc intéressée au pourquoi du comment. Ma connaissance des arbres étant très limitée (je reconnais le saule pleureur et le bouleau. fin), je me suis donc renseignée sur les généralités.

Dans un premier temps, il me semble logique que si les chevaux s’y intéressent maintenant alors que les sols sont recouverts de bien 20 cm de neige, l’écorce doit donc remplacer un élément qui se trouve soit dans la terre, soit dans l’herbe (à savoir qu’en haute saison, un pré peut contenir jusqu’à 80 espèces de végétaux !). Un exemple : lorsqu’ils en ressentent le besoin, les animaux sauvages mangent de l’écorce de saules car celle-ci contient de l’acide acétylsalicylique (aspirine). Ainsi donc, les 3 jeunes chevaux se sentent attirés par ce qui leur manque à cause de la vilaine neige. Voilà pour la partie « nutrition ». A ce stade, j’invite les propriétaires qui voient ce comportement à ne pas tout de suite paniquer car poney d’amour souffrirait d’une carence ou autre. Il est normal pour un organisme d’aller chercher ce qu’il lui faut par instinct ! Dans le cas de nos chevaux, ils reçoivent du foin à volonté et des compléments minéraux et disposent d’une pierre à sel. Eté comme hiver ! De ce fait, la carence dramatique (et le proprio dramaturge qui va avec) n’est pas forcément la première idée qui doit nous traverser l’esprit. C’est là qu’apparait la notion de « petit bonheur du quotidien ».

Il faut savoir que la satiété ressentie par un cheval est en partie liée aux coups de mâchoire. Un fourrage plus gros, comme des écorces par exemple, nécessitera davantage de coups de mâchoire pour pouvoir ensuite être mangé. Qui dit davantage de coups de mâchoire, dit davantage de temps nécessaire. On part donc du principe qu’un cheval occupé à mâcher  est un cheval heureux. En plus de cela, très souvent les chevaux se contentent de mastiquer l’écorce sans réellement la manger au final… (qui sera le premier à crier au food wasting ?)

Ensuite, tout comme nous, les chevaux sont sensibles aux bruits. Il semblerait donc que certains chevaux apprécient tout bêtement le bruit du craquement du bois (un peu comme nous quand on écoute le feu de cheminée).

Ainsi donc, les écorces que nos chevaux décortiquent en ces jours de belle neige peuvent non seulement avoir une valeur nutritive intéressante pour leur organisme mais également représenter un stimulation de divers sens, rendant ainsi leur vie de poney un peu plus palpitante (mais quand même pas autant que la poule du voisin qui les regarde de travers).

2019-02-04 16.55.53

Un commentaire sur “Des écorces d’arbre pour nos chevaux

  1. Voilà un article qui m’intéresse. Les miens aussi aiment machouiller du bois et ils ne manquent pourtant de rien, ni d’occupation. J’ai du couper l’électricité quelques jours cette année… Ils m’ont rongés un piquet de clôture par le bas… On dirait qu’un castor est passé par là 😂 j’en ris, mais ça m’a fait enragé sur le moment, c’est pas les arbres qui manquent, dans le pré ils ont un petit bois !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :