T’ai-je déjà dit merci ?

Déjà 17 ans que je monte à cheval. 17 ans que je côtoie des poneys et chevaux de tous les horizons, de tous les caractères. 17 ans que je vis un ascenseur émotionnel dû à ces animaux si exceptionnels, ascenseur émotionnel que ceux qui ne les côtoient pas ne peuvent pas comprendre.

578178_4923566360439_1114172448_nBientôt 5 ans que j’ai rencontré le poney black and white. Ce petit poulain un peu pouilleux mais tellement câlin avait su conquérir mon coeur en une caresse.

En 5 ans, il m’est arrivé de douter, de me dire que j’avais fait une erreur, que ma vie serait peut-être plus légère, plus libre sans mon poney.  On l’a tous pensé au moins une fois, avouons-le.

Mais en 5 ans, chaque moment de doute, de démotivation a été suivi d’un moment exceptionnel auprès de ma jument. Lire plus

Mon cheval, l’écurie et moi

IMG_0531.JPGTrouver l’écurie qui convient au cheval et au cavalier, voilà qui semble proche de l’impossible. Le cavalier qui cherche son confort aura tendance à accepter des compromis pour son cheval. Moi la première je l’ai fait. Que c’est agréable d’avoir un grand carré, un petit manège, une chouette ambiance à l’écurie. Et puis le cheval sort tous les jours de son boxe pour aller au parc avec des copains. Que vouloir de plus ?

Malgré que j’étais très satisfaite de l’écurie où j’étais Lire plus

Défi : 30 jours de méditation pour un esprit libre

t1.daumcdn.netVu les milliers de choses qui encombrent ma tête ces temps, je ne pouvais mieux choisir comme période pour relever le défi lancé par Nathalie du blog Les Supers Cavaliers : 30 jours de méditation. 

Comme proposé dans son article, je télécharge l’application petit Bambou pour m’aider à réaliser ce défi. Je n’ai jamais fait de méditation de ma vie et j’étais plutôt du genre à ronfler durant les quelques cours de yoga que j’ai pu essayer. De l’aide n’est donc pas de refus.

Voici un peu un compte rendu de mes séances et de mes ressentis. Lire plus

Quand je ne souris plus

Le sujet dont je vais parler me tient à coeur. Contrairement à mon habitude, difficile pour moi d’y mettre de l’humour, de voir le bon côté des choses, de sourire. En résumé : je n’en peux plus.

Voilà maintenant 25 semaines que j’ai débuté la partie expérimentale de mon travail de master. Comment je sais cela exactement ? Je tiens un journal sur mon ordinateur sur lequel j’écris tout. Ainsi je sais que je passe mes semaines et mes week-ends à l’uni depuis plusieurs mois maintenant.

Au début je jonglais entre cours à l’uni, travail de master et travail prof (un 40%). Cela allait, les cours à l’uni n’étant pas franchement des plus chronophages. Ainsi je pouvais facilement m’occuper Lire plus

Moi, mouche et méchante

Les balades en été c’est que du bonheur. Les oiseaux chantent, les champs fauchés, le soleil, un vent léger. Le tableau fait rêver mais il y a une tache noire qui se balade dessus pour tout gâcher : un insecte !

Du printemps à l’automne, les balades se transforment en scénario de guerre incessante dont on sait qu’on ne sortira pas gagnantes, mais qu’à cela ne tienne ! On s’accroche et on y retourne (pour s’énerver encore et encore).

Description. Lire plus

De belles quenottes pour un beau poney

5 ans, l’âge où gentiment le travail sérieux commence, l’âge où, peu à peu, on ose devenir ambitieux avec son cheval. L’âge idéal pour une première visite du dentiste également… aïe aïe aïe.

J’avais peur d’avoir trop attendu. 5 ans, voilà qui, soudainement, me semblait tard. La vétérinaire (qui fait également dentiste) me rassure en me disant qu’avant, cela n’a que très peu d’utilité car certaines dents de lait sont encore présentes.

La séance n’a pas seulement été bénéfique pour ma jument, mais surtout pour ma compréhension générale de nombreux éléments. Lire plus

Notre entrée dans le monde du TREC

Trec… ça sonne comme truc en fait… mais c’est pas vraiment pareil.

T.R.E.C
Technique de Randonnée Equestre de Compétition

Voilà qui sonne déjà nettement mieux, vous ne trouvez pas ?

En résumé, on transforme notre quotidien de cavalier randonneur en une compétition. Avec le poney Black & White, j’ai décidé de m’y essayer et y a pas à dire, ça nous a plu ! (et même qu’on recommencera !)

Mars 2017 : Stage à l’IENA

J’ai beau être du genre à me lancer tête baissée dans la gueule du loup, j’ai quand même inscrit un premier stage avant le concours (ou bien avais-je inscris le concours avant ? oups…). Lire plus

Droitier/gaucher – la facilité est une menteuse

J’ai enfin pris le temps de lire un article sur la dissymétrie du cheval monté écrit par Pierre Beaupère.

(Et voilà, bientôt elle nous dira qu’elle a mangé une pomme….)

Cet article m’a ouvert les yeux sur quelques points c’est pourquoi je me permets donc de reprendre certains éléments de cet article ainsi que leurs illustrations pour expliquer concrètement ce que cela signifie dans le cas de mon cheval.

Tout d’abord, en résumé : les chevaux, comme tout autre mammifère, sont soit droitiers, soit gauchers. Comme pour les humains, cela implique d’avoir un côté « fort » et un côté « faible ».

Le high/low – l’asymétrie des talons

Que ça sonne bien le high/low. Dire que son cheval est high/low, c’est intéressant, limite en vogue… « Tu regardes comment il broute et tu sauras. Si en plus il a un talon d’antérieur plus haut que l’autre, c’est sûr, il est high low ! ». Mesdames, messieurs : FAUX !

Le high/low est avant tout une atteinte ostéopathique qui Lire plus

LA DISSYMETRIE DU CHEVAL MONTÉ, par Pierre Beaupère.

On m’a toujours dit que ma jument était gauchère car elle galopait facilement à gauche et se pliait facilement à gauche au carré. Je l’ai cru de bon coeur. Et pourtant, en balade, sur les longs bouts droits, elle galopait à droite… Ou comment cet article m’a fait comprendre que ma jument est en réalité droitière.

Podologie équine ... libre.

Je continues ma compréhension des causes et conséquences du hi/lo. La résolution de ce problème trop courant est fondamentalement GLOBALE! Il faut appréhender le problème en équipe et y aller par étapes. Correction des pieds en tenant compte de l’anatomie, ostéopathie en tenant compte des possibilités des structures du cheval, travail à pied et en selle adaptés aux possibilités du moment et prise en compte des éventuels blocages émotionnels (traumatismes) qui viendraient se rajouter au tableau.

Je proposes une compréhension de l’approche ostéopathique directement lié à la podologie en stage 2 et conseilles à tous les propriétaires un suivit parallèle avec un praticien ostéopathe sensibilisé à la podologie équine. Cela permet à l’ostéo de voir évoluer le travail sur les pieds et au reste de l’équipe, d’éviter de « lutter contre »… mais plutôt « d’aller avec »…

J’ai demandé à Pierre Beaupère de rédiger un article sur sa vision du hi/lo pour continuer le travail de…

Voir l’article original 9 465 mots de plus

Notre nouvelle ennemie s’appelle Hippobosca

Cette année, le printemps est apparu rapidement. Les pollens ont, semblerait-il, une à deux semaines d’avance sur l’année précédente. Il fait chaud depuis des semaines et aujourd’hui enfin la pluie revient.

C’est ainsi que j’ai pu faire connaissance avec Hippobosca d’une manière tout sauf charmante :

2017-04-15 07.52.36Un jour, alors que je brossais ma jument à fond (c’est bien trop rare, j’avoue), je me rends compte qu’elle a énormément de croutes sous le ventre, près des tétines, la peau est enfle et même qu’à de nombreux endroits, ça saigne. Je nettoie, désinfecte au savon Lubex, et je mets de la Bepanthen dessus. Les jours passent, mais la situation n’évolue pas. Les plaies et les croutes semblent gagner du terrain. Je décide de passer au miel, mais là aussi, aucune différence. Régulièrement, je note la présence de troupeaux entiers de mouches noires/brunes, lentes, qui n’acceptent que difficilement Lire plus