C’est la ouate que j’préfère…. ah ben non en fait

Dans mon monde équestre, il est rare que je me maquille mais cela arrive parfois pour les spectacles par exemple ou pour une jolie séance photo comme l’autre jour. J’utilise en général des rondelles de ouate pour me débarbouiller par la suite. Mais utiliser ces rondelles qu’on jette après chaque usage, c’est une technique à laquelle j’adhère de plus en plus difficilement. Du coup, il a fallu réfléchir à une astuce pour changer la donne.IMG_20160124_180129

Je ressors donc mon super drap de lit inutile qui s’avère être parfait comme tissu pour faire des petits pads nettoyants. Un côté est plus fin et l’autre plus « grob ». C’est décidé, on va faire des petits pads double face comme j’en ai vu déjà plusieurs sur internet.

C’est décidé : mes pads fait avec de la récup’ remplaceront les rondelles de ouate du commerce ! Continuer la lecture de C’est la ouate que j’préfère…. ah ben non en fait

Publicités

De la récup pour habiller le poney

IMG_20160124_084008.jpgToujours dans mon idée d’être un peu écolo dans mon monde de poneys à paillettes, j’ai décidé de garder un seul et unique pad (le seul qui va au poney) et de lui confectionner des housses que je peux mettre et enlever facilement pour les laver.

C’est bien joli mais y a un hic : le tissu coûte cher et y aura des restes de tissus…

Je n’ai pas forcément envie de débourser 50-60.- en tissu mais j’aimerais quand même un tissu épais et sympa.

C’est en me promenant quotidiennement en bus que l’idée m’est venue de faire de la récup. A 3km de chez moi, un magasin vend des habits de seconde mains pour le tarif de 6.- le kg d’habits. Donc go au magasin faire le plein de sweatshirt pour les transformer en housses de pad ! Continuer la lecture de De la récup pour habiller le poney

Un lombricomposteur maison pour éliminer nos déchets verts

DSC_0573.JPG

J’ai entendu parler du lombricompostage il y a bien des mois mais je commence à m’y intéresser seulement maintenant. J’ai pour projet de débuter un petit jardin potager dès ce printemps pour y planter notamment quelques carottes pour le poney black & white. Je souhaite réussir ce potager (je n’ai pas vraiment la main verte…), du coup j’ai commencé à chercher des idées pour booster le tout. Et c’est là que j’ai découvert THE solution naturelle: le lombricomposte.

En fait c’est tout bête : je produis des déchets verts, plutôt que de les jeter à la poubelle, je les donne aux lombrics qui vont les revaloriser en composte et en engrais liquide. Continuer la lecture de Un lombricomposteur maison pour éliminer nos déchets verts

Faire son hoofstuff soi-même pour les pourritures de fourchette profondes

Il y a quelque temps, je vous présentais deux articles dont les thèmes ont une importance capitale ces jours :

le késako de la pourriture de fourchette profonde
un mélange pour lutter contre les pourritures de fourchette

Le mélange que je vous ai proposé fonctionne très bien pour soigner un début de pourriture ou une pourriture peu profonde. Mais qu’en est-il pour les pourritures bien profondément installées ? Pour les pieds dont les structures sont violemment atteintes ? Dans ce cas, il faut être honnête mon petit mélange de grand-mère ne suffira pas, il faut aider avec du plus lourd. Continuer la lecture de Faire son hoofstuff soi-même pour les pourritures de fourchette profondes

Un mélange pour lutter contre les pourritures de fourchette

Lors du dernier parage du Poney Black & White, C’Tam-Tam nous a amené une mixture pour lutter contre la pourriture de fourchette si cela devait être nécessaire. Sur le moment, ça ne l’a pas été, j’ai toutefois conservé le pot précieusement.

Et Bingo (enfin, dans le sens négatif…), quelques temps plus tard, les premiers signes de pourriture sont apparus. J’ai donc pu directement testé la mixture. En 2-3 semaines à peine, la pourriture a entièrement disparu. J’ai simplement curé les pieds tous les jours, rincer le tout à l’aide de Continuer la lecture de Un mélange pour lutter contre les pourritures de fourchette

Impression pad : un premier test qui n’est pas concluant

Il y a quelques jours, je vous présentais comment faire un impression pad pour tester votre selle. J’ai donc décidé de tester ce impression-pad pour au final arriver au pad test parfait !

Protocole supposé de test : Continuer la lecture de Impression pad : un premier test qui n’est pas concluant

Impression-pad : mettre la main à la pâte pour tester sa selle

On l’a tous vécu : seller un cheval est un enfer. A croire que les fabricants de selle ne savent plus (ou n’ont jamais su) à quoi ressemble le dos d’un cheval.

L’idéal c’est de faire venir un saddle fitter, mais quand ? Attendre les pressions ? Attendre que le cheval montre des signes de douleurs ? Attendre l’apparition de poils blancs ? Certainement PAS ! Même si il faut l’avouer, c’est bien souvent ça qui nous ouvre les yeux…

Il existe une sorte de pad en gel pour vérifier les points de pression. Ce pad peut être Continuer la lecture de Impression-pad : mettre la main à la pâte pour tester sa selle

Un chariot porte-selle qui ne mange pas de foin

Il m’arrive parfois de vouloir bidouiller des choses sur ma selle ou de simplement vouloir la nettoyer (1x par an et encore… ) et manque de bol, c’est toujours le même cirque, je ne trouve aucune surface à ma hauteur pour la poser. Qu’à cela ne tienne ! Continuer la lecture de Un chariot porte-selle qui ne mange pas de foin

Un renne-lavette-pochette cadeau

D’accord, Noël c’est passé. Les cadeaux ayant été offerts, je peux maintenant vous présenter le petit bricolage de cette année que j’ai trouvé dans un magazine (coop je crois) 🙂

Ok, il n’est pas 100% cheval, voir même pas du tout en fait (même si je vais m’essayer à une version licorne un de ces jours). Mais il est pratique, peut s’adapter à presque toutes les saisons (il suffit de varier l’animal), peut servir de déco de table, de cadeaux, etc… bref, le bricolage bien pratique. Continuer la lecture de Un renne-lavette-pochette cadeau

Faire un bracelet en crins

Déjà en 2010, j’ai commencé à faire mes propres bracelets en crins. Nous avions dû endormir le cheval que je montais à cause d’une tumeur au cerveau qui lui causait des crises d’épilepsie. En souvenir physique, j’ai pu garder une touffe de sa queue. Souhaitant en faire quelque chose de particulier (encore plus que ça ne l’était déjà) j’ai décidé d’en faire un bracelet et un porte-clé. Je ne les porte plus mais je les ai encore.

J’ai décidé ici de vous montrer simplement comment faire un bracelet en crins.

Bracelet en crins – mode d’emploi

Continuer la lecture de Faire un bracelet en crins