De belles quenottes pour un beau poney

5 ans, l’âge où gentiment le travail sérieux commence, l’âge où, peu à peu, on ose devenir ambitieux avec son cheval. L’âge idéal pour une première visite du dentiste également… aïe aïe aïe.

J’avais peur d’avoir trop attendu. 5 ans, voilà qui, soudainement, me semblait tard. La vétérinaire (qui fait également dentiste) me rassure en me disant qu’avant, cela n’a que très peu d’utilité car certaines dents de lait sont encore présentes.

La séance n’a pas seulement été bénéfique pour ma jument, mais surtout pour ma compréhension générale de nombreux éléments. Continuer la lecture de De belles quenottes pour un beau poney

Publicités

Notre entrée dans le monde du TREC

Trec… ça sonne comme truc en fait… mais c’est pas vraiment pareil.

T.R.E.C
Technique de Randonnée Equestre de Compétition

Voilà qui sonne déjà nettement mieux, vous ne trouvez pas ?

En résumé, on transforme notre quotidien de cavalier randonneur en une compétition. Avec le poney Black & White, j’ai décidé de m’y essayer et y a pas à dire, ça nous a plu ! (et même qu’on recommencera !)

Mars 2017 : Stage à l’IENA

J’ai beau être du genre à me lancer tête baissée dans la gueule du loup, j’ai quand même inscrit un premier stage avant le concours (ou bien avais-je inscris le concours avant ? oups…). Continuer la lecture de Notre entrée dans le monde du TREC

Droitier/gaucher – la facilité est une menteuse

J’ai enfin pris le temps de lire un article sur la dissymétrie du cheval monté écrit par Pierre Beaupère.

(Et voilà, bientôt elle nous dira qu’elle a mangé une pomme….)

Cet article m’a ouvert les yeux sur quelques points c’est pourquoi je me permets donc de reprendre certains éléments de cet article ainsi que leurs illustrations pour expliquer concrètement ce que cela signifie dans le cas de mon cheval.

Tout d’abord, en résumé : les chevaux, comme tout autre mammifère, sont soit droitiers, soit gauchers. Comme pour les humains, cela implique d’avoir un côté « fort » et un côté « faible ».

Le high/low – l’asymétrie des talons

Que ça sonne bien le high/low. Dire que son cheval est high/low, c’est intéressant, limite en vogue… « Tu regardes comment il broute et tu sauras. Si en plus il a un talon d’antérieur plus haut que l’autre, c’est sûr, il est high low ! ». Mesdames, messieurs : FAUX !

Le high/low est avant tout une atteinte ostéopathique qui Continuer la lecture de Droitier/gaucher – la facilité est une menteuse

Notre nouvelle ennemie s’appelle Hippobosca

Cette année, le printemps est apparu rapidement. Les pollens ont, semblerait-il, une à deux semaines d’avance sur l’année précédente. Il fait chaud depuis des semaines et aujourd’hui enfin la pluie revient.

C’est ainsi que j’ai pu faire connaissance avec Hippobosca d’une manière tout sauf charmante :

2017-04-15 07.52.36Un jour, alors que je brossais ma jument à fond (c’est bien trop rare, j’avoue), je me rends compte qu’elle a énormément de croutes sous le ventre, près des tétines, la peau est enfle et même qu’à de nombreux endroits, ça saigne. Je nettoie, désinfecte au savon Lubex, et je mets de la Bepanthen dessus. Les jours passent, mais la situation n’évolue pas. Les plaies et les croutes semblent gagner du terrain. Je décide de passer au miel, mais là aussi, aucune différence. Régulièrement, je note la présence de troupeaux entiers de mouches noires/brunes, lentes, qui n’acceptent que difficilement Continuer la lecture de Notre nouvelle ennemie s’appelle Hippobosca

Ces pieds qui ne rentrent pas dans le moule

Ah mais c’est logique qu’un beau pied doit répondre à une certaine conformité ! Il faut regarder les angles ! Et puis s’il n’use pas partout pareil, c’est qu’il n’est pas fait pour le pied nu !

Ah bon ? Car toi, petit humain, tu uses tes chaussures de manière équilibrée peut-être ? Jamais tu n’as la cheville qui part à l’intérieur ou tu poses davantage sur l’extérieur de ton pied ? Ah, tu as les pieds plats…. donc ça ne compte pas. Si tu le dis….

Pour les chevaux, c’est un peu pareil. Certains essaient de mettre tous les pieds dans des moules. Il y a les bons pieds nus, ceux qui avec un parage tous les 4 mois s’en sortent (des warriors de mon point de vue). Et pour le reste Continuer la lecture de Ces pieds qui ne rentrent pas dans le moule

Oser partager son cheval

Jusqu’à l’achat du Poney Black & White j’ai toujours eu la chance de tomber sur des gens qui m’ont confié aveuglément leurs chevaux. J’en faisais plus ou moins ce que je voulais, les traitant comme s’ils étaient miens (mieux en fait, haha). Leur confiance me touchait.

img_9813Et puis en 2012 je rencontre ma jument et en 2013, elle devient mienne (égoïste power).

Il était plutôt clair pour moi que jamais je ne la prêterais. Éventuellement à mes amies pour dépanner, mais une demi-pension ? Jamais de la vie !

« J’ai pas payé un cheval pour le refiler à d’autre »

« Ils vont bousiller tout le travail que j’aurai fait dessus »

« Mon cheval m’aimera moins » Continuer la lecture de Oser partager son cheval

La curiosité : entre chance et fléau

lola4Ce qui m’a le plus touché lorsque j’ai rencontré ma jument ? Sa nature curieuse et positive. Elle est venue vers moi, l’inconnue, et n’a pas hésité une seconde. A 6 mois, elle avait déjà un pas sûr et déterminé à tout découvrir.

J’ai profité de cette curiosité dans son éducation, l’encourageant à aller voir tout et n’importe quoi. Encore maintenant, bien souvent la curiosité l’emporte sur la peur : elle fonce sur les objets effrayants, déterminée à aller voir ce qu’il en est.

Et puis il y a le revers de la médaille. A pied, cela implique de se faire trainer à gauche à dsc_0073droite pour aller voir telle ou telle chose. Au pansage, elle est obligée de tout prendre dans la bouche (quoique elle s’est bien calmée suite à la fois où elle a pris la bouteille de vinaigre de cidre ouverte et en a avalé un coup). Un balai qui traine ? Fichu le balai. Une corde colorée qui traine ? La voilà 2m plus loin. La sellerie derrière le boxe ? S’y coincer est un jeu d’enfant. Les vieilles brosses ? On connait déjà, nul besoin d’y prêter attention. Continuer la lecture de La curiosité : entre chance et fléau

Un royaume pour mon cheval : Le poney black&white en boxe

Cet article fait suite à un autre article que j’ai découvert ce matin sur le net et auquel je me dois de réagir.

DSC_0548Vous l’aurez sans nul doute compris, je suis la première à vouloir retourner au naturel côté chevaux: pas de fer, pas de mors, copro avant vermifuge, soins naturels pour les petits bobos, etc…  Et pourtant, il y a une chose qui peut étonner mais qui est un fait avéré : mon cheval est en boxe une partie de ces journées.

En septembre 2015, je décide de prendre ma jument dans la pension la plus proche de chez moi. Seul hic : ma jument sera en boxe une partie de la journée (elle a toujours été en stabu). Dans cette pension, ils sortent au pré toute la journée en hiver et toute la nuit ainsi qu’une partie de la journée en été. Au début, ma jument sortait seule au parc : faute au fait que tous les chevaux avec qui nous essayions de la mettre Continuer la lecture de Un royaume pour mon cheval : Le poney black&white en boxe

Rétrospective 2016

On est déjà à la mi-décembre et il ne faut pas se le cacher, rien d’extraordinaire n’est prévu pour les 15 derniers jours restants de l’année 2016 (surtout que la cavalière est atteinte d’hibernation et que le poney Black&White est au chômage technique à défaut d’avoir une cavalière, mais la situation convient parfaitement aux deux, merci de vous en inquiéter)

Toutefois, cette année a été pleine d’émotions, de premières tentatives et de délires (surtout en fait). Du coup, petite rétrospective ^^

1ère initiation au cross : Continuer la lecture de Rétrospective 2016

Le poney à chaussons

Cette année semble particulièrement pénible pour les détenteurs de chevaux pieds nus. Terrains peu favorables car trop humides, herbe trop riche, métabolisme engorgé… bref plus d’un facteur contribuent à la sensibilité des pieds de nos amis. Le poney black and white n’y coupe pas.

Devant le fait accompli, l’achat d’hipposandales s’est imposé. Etant un peu pénible, j’ai recherché des boots qui répondaient aux critères suivants :

  • qui ne fassent pas « plot » aux pieds, donc esthétiquement jolies (ok, c’est pas prioritaire, on est d’accord)
  • qui ne soient pas composées de 300 couches de matières différentes qui risqueraient de pomper l’eau à la première flaque
  • qui ne tournent pas
  • dont les pièces peuvent être changées séparément sans devoir à chaque fois racheter une boot entière (à presque 100.- la boot, on veut éviter de devoir la changer trop souvent)
  • qui aillent au poney (qui a juste des pieds qui font 10.5 x 11.4 cm……non ce n’est pas petit, c’est juste mignon !)

Mon choix s’est donc porté sur les Easyboot Epic, un modèle de 2005 d’une marque qui fait ses preuves depuis 40 ans dans le domaine des hipposandales ! Continuer la lecture de Le poney à chaussons