Le poney à chaussons

Cette année semble particulièrement pénible pour les détenteurs de chevaux pieds nus. Terrains peu favorables car trop humides, herbe trop riche, métabolisme engorgé… bref plus d’un facteur contribuent à la sensibilité des pieds de nos amis. Le poney black and white n’y coupe pas.

Devant le fait accompli, l’achat d’hipposandales s’est imposé. Etant un peu pénible, j’ai recherché des boots qui répondaient aux critères suivants :

  • qui ne fassent pas « plot » aux pieds, donc esthétiquement jolies (ok, c’est pas prioritaire, on est d’accord)
  • qui ne soient pas composées de 300 couches de matières différentes qui risqueraient de pomper l’eau à la première flaque
  • qui ne tournent pas
  • dont les pièces peuvent être changées séparément sans devoir à chaque fois racheter une boot entière (à presque 100.- la boot, on veut éviter de devoir la changer trop souvent)
  • qui aillent au poney (qui a juste des pieds qui font 10.5 x 11.4 cm……non ce n’est pas petit, c’est juste mignon !)

Mon choix s’est donc porté sur les Easyboot Epic, un modèle de 2005 d’une marque qui fait ses preuves depuis 40 ans dans le domaine des hipposandales ! Continuer la lecture de Le poney à chaussons

Publicités

Dépannage d’urgence : Boots faites maison (Test n° 2)

Ce test est la suite de cet article : https://leponeyblackandwhite.wordpress.com/2016/08/09/depannage-durgence-boots-faites-maison/#more-3229

2016-08-10 17.17.5310.08.2016 : Ce soir, rebelotte, on essaie à nouveau de bidouiller des boots en espérant qu’elles tiendront 1h de balade sur terrain à 80% bétonné et/ou caillouteux (et un peu d’herbe).
On recommence la combine mais cette fois en mettant un scotch sur le sabot avant de poser le caoutchouc. On emballe tout le pied pour ce deuxième essai et on part. Là à nouveau, aucune gêne pour marcher, ça se passe bien. Un bout de scotch semble se faire la malle mais rien ne bouge vu depuis dessus. 1h de balade, 6km, 80% béton et cailloux, allure du pas uniquement (le but étant de trouver une combine de boots qui dépanneraient pour une balade ou deux et non pas des boots pour le quotidien). Continuer la lecture de Dépannage d’urgence : Boots faites maison (Test n° 2)

Bref, j’ai joué à Pokemon Go avec mon poney

2016-08-05 10.46.55.pngParcourir des km  à la recherche d’entités virtuelles, le regard vissé sur l’écran de notre natel, concentré au possible ? Facile grâce à nos poneys respectifs !

Il n’y pas meilleur dresseur/collectionneur pokemon qu’un cavalier de balade qui parcourt des kilomètres sans même s’en rendre compte ! Le fidèle destrier habitué aux différents tours mène son cavalier sans soucis à travers forêts et champs afin d’assouvir son besoin de capturer des pokemon…

Sur le dos de nos fidèles compagnons (des gros pokemon aux super-pouvoirs particuliers et inégalables), on est vite tenter d’utiliser de l’encens pour attirer encore davantage de pokemon et ainsi compléter notre collection… toujours plus, toujours plus loin. On les aura tous un jour !

Et dire que nous, pauvres humains, avons du attendre la sortie d’un jeu  afin de voir ces monstres que nos chevaux, chanceux qu’ils sont, voyaient depuis d’aussi nombreuses années déjà ! Les écarts, les arrêts nets, le souffle bruyant… tout prend du sens au final !

Et puis tu joues, éclatant ton forfait internet (ça tombe bien, il est illimité), éclatant la batterie de ton natel… La seule chose sur laquelle tu peux finalement encore compter lors de tes escapades de jeu, c’est le cerveau encore enclenché de ton cheval qui t’évite de terminer dans un ravin… quoique…

 

Je vous emmène à dos de poney

Une fois n’est pas coutume, je vous emmène, le temps d’une petite vidéo, pour une petite balade à dos de poney Black & White !

La balade vous emmènera par un vent agaçant mais de douces températures à travers une campagne bien docile, suivi d’une rivière agitée et profonde. S’ensuit un détour par une forêt délicate à parcourir en raison de ses chemins étroits.

Près de 2h de promenade pour profiter de la frontière du Röschtigraben dans le canton de Fribourg.

Le poney n’ayant pas été embêté par son humaine depuis près de 10jours, il dégagera un enthousiasme et une bonne humeur exceptionnelle, voire dangereuse selon les chemins. Ses pieds, d’une qualité hors norme, vous mènerons plus où moins sûrement à travers ces pistes tantôt bétonnée, forestière ou caillouteuse.

Un beau temps comme on en avait depuis longtemps plus vu, vous accompagnera tout au long de cette balade aux aires printaniers.

Vous entendez déjà les petits oiseaux ?

Allez hop, on grimpe à dos de poney !