Bref, j’ai joué à Pokemon Go avec mon poney

2016-08-05 10.46.55.pngParcourir des km  à la recherche d’entités virtuelles, le regard vissé sur l’écran de notre natel, concentré au possible ? Facile grâce à nos poneys respectifs !

Il n’y pas meilleur dresseur/collectionneur pokemon qu’un cavalier de balade qui parcourt des kilomètres sans même s’en rendre compte ! Le fidèle destrier habitué aux différents tours mène son cavalier sans soucis à travers forêts et champs afin d’assouvir son besoin de capturer des pokemon…

Sur le dos de nos fidèles compagnons (des gros pokemon aux super-pouvoirs particuliers et inégalables), on est vite tenter d’utiliser de l’encens pour attirer encore davantage de pokemon et ainsi compléter notre collection… toujours plus, toujours plus loin. On les aura tous un jour !

Et dire que nous, pauvres humains, avons du attendre la sortie d’un jeu  afin de voir ces monstres que nos chevaux, chanceux qu’ils sont, voyaient depuis d’aussi nombreuses années déjà ! Les écarts, les arrêts nets, le souffle bruyant… tout prend du sens au final !

Et puis tu joues, éclatant ton forfait internet (ça tombe bien, il est illimité), éclatant la batterie de ton natel… La seule chose sur laquelle tu peux finalement encore compter lors de tes escapades de jeu, c’est le cerveau encore enclenché de ton cheval qui t’évite de terminer dans un ravin… quoique…

 

Publicités