La graisse à sabot, une fausse bonne idée

DSC_0013Lorsque j’étais plus jeune, j’ai appris qu’il était nécessaire de graisser régulièrement (min. 1x par semaine) les pieds de nos chers compagnons. Des graisses à sabot, il en existe sous tous les formats, toutes les couleurs, tous les arômes (tous les goûts).

La réalité est un peu autre que ce qu’on m’a enseigné. L’hydratation d’un pied  (qu’il soit ferré ou non), se fait avec de l’eau et non de la graisse, ni de l’huile.

En fait, la graisse va former une fine pellicule sur la surface du sabot, rendant ce dernier imperméable à tout échange aqueux avec son environnement. C’est comme mettre une crème grasse sur notre peau : on se retrouve juste avec la peau grasse pendant des heures mais pas de réelle hydratation. Cette dernière se fait uniquement avec de l’eau par Continuer la lecture de La graisse à sabot, une fausse bonne idée

Publicités

Notre nouvelle ennemie s’appelle Hippobosca

Cette année, le printemps est apparu rapidement. Les pollens ont, semblerait-il, une à deux semaines d’avance sur l’année précédente. Il fait chaud depuis des semaines et aujourd’hui enfin la pluie revient.

C’est ainsi que j’ai pu faire connaissance avec Hippobosca d’une manière tout sauf charmante :

2017-04-15 07.52.36Un jour, alors que je brossais ma jument à fond (c’est bien trop rare, j’avoue), je me rends compte qu’elle a énormément de croutes sous le ventre, près des tétines, la peau est enfle et même qu’à de nombreux endroits, ça saigne. Je nettoie, désinfecte au savon Lubex, et je mets de la Bepanthen dessus. Les jours passent, mais la situation n’évolue pas. Les plaies et les croutes semblent gagner du terrain. Je décide de passer au miel, mais là aussi, aucune différence. Régulièrement, je note la présence de troupeaux entiers de mouches noires/brunes, lentes, qui n’acceptent que difficilement Continuer la lecture de Notre nouvelle ennemie s’appelle Hippobosca